Astrid Feutry : « Maintenant, je vise le titre de Miss Ronde France »

210 Partages

Élue, samedi soir, Miss Ronde Nord-Pas-de-Calais à Sains-en-Gohelle, la Boulonnaise Astrid Feutry souhaite aller plus loin en visant le titre national qui sera disputé en mars 2020 en Normandie. Rencontre.

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

J’ai 31 ans, je suis étudiante infirmière en deuxième année à l’IFSI de Boulogne. Actuellement, je travaille comme aide-soignante à la clinique de la Côte d’Opale pour financer mes études. Je suis donc une étudiante et une maman.

Qu’est-ce qui vous a motivé pour vous présenter à ce concours ?

Après avoir essayé plusieurs régimes pendant des années, j’ai décidé d’assumer mes rondeurs et de m’accepter tel que je suis. J’ai vu qu’il y avait un concours, je voulais rencontrer de nouvelles personnes et vivre une nouvelle expérience donc j’ai pris la décision de m’inscrire.

Vous vous attendiez à ce sacre ?

Je voulais vraiment participer avant tout et vivre l’aventure. Je suis très curieuse et j’aime découvrir de nouvelles choses. C’était mon premier but. Mais à un moment c’est devenu plus sérieux, je me suis rendu compte que c’était plus qu’une aventure et que je devais aussi porter un message.

Quelle a été votre réaction à l’annonce du résultat ?

J’étais déçue pour mes amies, je n’ai pas vraiment savouré le moment.  C’est le lendemain que je me suis vraiment rendu compte quand j’ai reçu ma couronne et que j’étais à la cérémonie organisée par le maire en présence de 330 convives. Le soir même, je n’ai pas trop réalisé.

Vous comprenez certaines réactions suscitées par ce concours ?

Oui, je comprends très bien ! Mais le but, c’est d’aider les femmes et non pas de prôner l’obésité ou de l’encourager. Le message, c’est de dire qu’il faut s’accepter et prendre soin de soi, même si on est maman, qu’on travaille et qu’on a des obligations.

Quelle va être la prochaine étape ?

Avant le concours national qui va se dérouler en mars prochain, j’ai pas mal de rendez-vous, je vais participer à plusieurs évènements à Boulogne, mais aussi en région.

Le titre national, c’est votre objectif ?

Je suis une compétitrice dans l’âme, donc oui. Le concours régional, c’était vraiment pour l’aventure et l’expérience, mais maintenant, je vise le titre de Miss Ronde France.

Quels sont vos projets à la fin de ce concours ?

Il y a Miss Ronde Monde ! (Rire) je veux finir mes études et avoir mon diplôme, après, si jamais, il y a d’autres opportunités pour travailler avec des marques de vêtements pour faire des photos et défilés, pourquoi pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *